28 juin 2019

Adequacy and flexibility study for Belgium 2020-2030

Elia prévoit un manque de capacité en hausse lors de la sortie du nucléaire en Belgique : son nouveau rapport souligne l’urgence de la situation et la nécessité de prévoir un filet de sécurité structurel pour garantir la sécurité d’approvisionnement.

MESSAGES ESSENTIELS

  • En raison de la sortie accélérée du charbon dans nos pays voisins, le besoin en capacité de remplacement nécessaire pour répondre à la sortie du nucléaire à partir de 2025 passe de 3,6 GW (chiffre de l’étude réalisée par Elia fin 2017) à environ 3,9 GW.
  • La sortie accélérée du charbon implique également un besoin en capacité supplémentaire qui pourra dépasser 1 GW au cours de la période 2022-2025 et nécessitera des mesures supplémentaires.
  • Étant donné que les besoins augmentent, il est crucial que les autorités fédérales poursuivent la mise en place du mécanisme de rémunération de la capacité (CRM) prévu, afin que la Belgique dispose d’un filet de sécurité solide pour maintenir la sécurité d'approvisionnement à partir de 2025.
Jean Fassiaux
Porte-parole FR Elia Belgique